Quel est le rôle d’un formateur en France ? Qui peut le devenir ?

29 septembre 2022

Autres ressources liées
Partagez cet article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Sommaire
Découvrez ce que signifie être un formateur français. Je vais explorer ce que cela implique, les responsabilités et la vie quotidienne des professionnels de la formation en France. Tout le monde peut devenir formateur !

Un formateur/formatrice est une personne qui a pour mission de fournir des informations, mettre en place des actions, des conseils et des orientations aux personnes concernées afin de leur permettre d’obtenir un emploi, de développer des compétences déjà existantes, d’en faire acquérir de nouvelles ou d’améliorer sa productivité dans son emploi.

Pressé·e ? Enregistrez cet article pour plus tard

Fatigué de faire défiler les pages ? Téléchargez une version PDF pour faciliter la lecture hors ligne et le partage.

Sommaire

Il est souvent considéré comme un expert dans son ou ses domaines et possède des connaissances qui peuvent être appliquées à de nombreux secteurs différents. Le rôle d’un formateur peut varier en fonction des cas, mais il fournit une forme d’instruction, joue le rôle d’animateur aux personnes qu’il forme et accompagne.
Pour devenir formateur, il faut comprendre comment les gens apprennent le mieux, afin de pouvoir adapter son style d’enseignement en conséquence.
Cet article de blog explore le monde de la formation en France – comment se présente-t-il aujourd’hui ?

Je vais me pencher sur les responsabilités et le quotidien des professionnels de la formation, je vais vous montrer en quoi être formateur est accessible à tous et comment chacun peut exploiter les opportunités que ce statut a à offrir.

Qu'est-ce qu'un Formateur pour adultes ? Tout ce que vous devez savoir​

Vous avez déjà entendu cette phrase : « Les gens ne font pas les choses par hasard. Ils ont une raison pour le faire ».

C’est vrai ! Et ce que j’ai appris au fil du temps, c’est que lorsque quelqu’un souhaite commencer une activité, il est toujours motivé par la même chose : améliorer son quotidien, avoir plus de temps libre et laisser une empreinte dans ce monde. Mais à partir du moment où il essaie de trouver comment réaliser ce rêve, tout devient confus et chaotique…

Il existe un secteur dans lequel on ne pense pas se lancer et qui pourtant offre de vraies opportunités pour tout le monde, sans prérequis. Je parle ici de devenir formateur !

Avant de parler du métier de formateur, prenons le temps de découvrir le marché de la formation.

Attention, ici, je n’aborderai pas la formation en alternance qui ne rentre pas dans la même catégorie que la formation pour adultes.

Le marché de la formation professionnelle pour adultes en France

Les données concernant le nombre de formateurs varient selon les sources. On trouve de tout, de 150 000 formateurs à 8 500… Alors, qu’en est-il en réalité ?

Il y a environ 75 000 acteurs du monde de la formation en France.

Mais il est important de creuser un peu plus. Ces 75 000 acteurs du monde de la formation peuvent travailler au sein des 8 500 organismes de formation qui existent en France. Au sein de ces organismes travaillent 150 000 individus (formateurs ou autres métiers).

Tous secteurs confondus, on peut compter 66 500 formateurs indépendants (sous différents statuts).

Ce nombre peut paraître important, mais ils doivent se répartir plus de 26 000 000 d’actifs en France (soit minimum 346 clients potentiels par formateur !) ! Le marché de la formation connaît une croissance constante, car il offre de réelles opportunités aux personnes qui ne veulent pas rester coincées derrière leur bureau tous les jours. 

En 2020, le marché de la formation en France est estimé à environ 32 milliards d’euros, soit une augmentation de +35 % par rapport à 2017 ! (et +146 %  par rapport à 2011)

Et on attend une hausse au moins aussi importante pour les années à venir.

Les actifs français (demandeurs d’emploi, salariés du public, direction…) ont une véritable volonté de se former, comme le montre le nombre de formations suivies qui dépasse le million en 2020 ! Les prestations de formation suivies permettent aux employeurs de former leurs salariés afin d’améliorer les aptitudes, l’expérience et les performances de ces derniers.

Et les prévisions sont excellentes :

Ces données nous prouvent que la formation est un secteur prometteur ; bien loin d’être une simple tendance, celle-ci se trouve être un secteur intéressant et performant pour se lancer à son propre compte et répondre à une véritable demande dans les recherches d’emplois.

Et justement, parmi vous, qui peut devenir responsable de formation ?

Qui peut devenir Formateur ? Les compétences à avoir

La courte réponse est que tous ceux qui veulent suivre ce parcours en sont capables ! Il y a évidemment des savoir-être à avoir (et encore, ce n’est pas nécessaire lorsqu’on fait de l’e-learning) et un certain savoir-faire. Ce métier permet sincèrement à tout futur responsable de formation motivé et engagé humainement de vivre de ce qu’il aime faire, chaque jour de la semaine !

Tant que vous avez une expérience, un savoir, une envie de transmettre, la formation vous ouvre ses portes.

J’ai ici, les grands points essentiels que chaque bon formateur doit avoir :

  • Le formateur est un passionné qui veut aider ses prochains et changer les choses à son échelle avec son expérience (études spécifiques « animateur de formation » ou tout autre métier lié à un apprentissage n’est pas nécessaire).

Il possède un sens de l’humain qui lui permet de soutenir les autres, d’enseigner de nouveaux concepts, de comprendre les problèmes qu’ils rencontrent afin de les résoudre… En bref : le formateur donne des réponses et sait guider pour qu’on les trouve nous-même ! C’est pourquoi il n’y a pas de limites lorsqu’il s’agit de devenir formateur, car quel que soit l’âge ou le parcours professionnel, chacun a quelque chose d’incroyable en lui qui peut servir aux autres ! 

Pour ceux qui veulent devenir formateur, la formation vous permet d’apporter votre pierre à l’édifice en venant en aide à ceux qui en ont besoin. Être formateur, c’est savoir être un mentor pour les stagiaires qui apprennent de vous.

  • Le formateur est capable de comprendre ses stagiaires pour les aider à se développer

Un formateur est un pédagogue qui a déjà des connaissances ou les développe, peu importe le sujet, de manière à les appliquer dans diverses situations et surtout avec différents profils.

Le lien à l’autre, l’empathie est donc un point déterminant chez un formateur, car c’est ce qui va lui permettre de s’adapter au parcours de ses stagiaires sans trop de difficulté.

Je le répète, un formateur n’a pas besoin d’avoir un parcours scolaire ou professionnel spécifique. Sa fonction reste la mise en place d’un apprentissage, peu importe son domaine d’activité ou les formations qu’il souhaite proposer.

Ce qu'il faut savoir

personne ne veut travailler avec des personnes qui ne sont pas motivées… La formation est un secteur qui vous permet de travailler avec des personnes qui partagent le même idéal que vous, qui vous ressemblent. Cet apprentissage ne peut être efficace qu’avec un contenu et des conseils adaptés.

La formation ne se limite pas à l’apprentissage de la théorie ou à la validation de connaissance ; il s’agit également de renforcer la confiance, de maîtriser d’un point de vue pratique des compétences, de vaincre ses peurs et d’atteindre ses objectifs !

Le formateur doit montrer comment il applique les choses qu’il enseigne à ses stagiaires, et faire comprendre la mise en œuvre de ce savoir en situation professionnelle.

L’enseignement est une réponse à leur problème.

En tant que formateur vous êtes une solution, une aide essentielle pour atteindre un objectif.

  • Le formateur doit rester à jour dans son domaine.

Il est important qu’il soit capable de s’adapter au fil du temps. Pour ce faire, il doit garder à l’esprit l’évolution de son domaine (son expérience est malléable). Il doit avoir une bonne connaissance de la théorie et de la pratique, qui sont deux choses très différentes…

Il doit également se tenir au courant des nouveautés du monde de la formation, de la loi, de son domaine, des avancées techniques et pédagogiques qu’il peut mettre en place…

Récap. :

Les formateurs jouent un rôle important aujourd’hui dans la société, car ils aident les autres à développer leur savoir et leurs compétences, à s’adapter aux évolutions du monde professionnel, parfois même à se reconvertir. Chacun possède un certain savoir qui peut être partagé et être utile à d’autres, de sorte que tous ceux qui ont réellement envie de transmettre cela, peuvent devenir formateur, même sans diplôme.

En bref, que vous soyez diplômé ou non, cela n’a pas d’importance pour vos stagiaires. Ce qui compte, c’est la résolution de leur problème, partager la juste réponse à leur question.

Un Formateur, plusieurs statuts possibles !

Le statut de vacataire occasionnel

Tout d’abord, le statut de formateur occasionnel est utilisé lorsque vous ne donnez que quelques formations dans l’année. Moins de 30 jours exactement ! Les cours de formation ont lieu en échange d’une rémunération définie dans votre contrat et peuvent être assez lucratifs s’ils sont bien faits. Vous pouvez donc faire le travail qui vous convient le mieux, ET gagné un peu d’argent supplémentaire en travaillant le week-end ou après les heures de travail si nécessaire, tandis que quelqu’un d’autre gère l’aspect administratif.

Pour ce statut, vous n’êtes pas obligé de créer une entreprise ! Le statut est très proche de celui de salarié.

Exemple : Vous pouvez avoir un emploi de boucher et proposer vos services de formateur en management moins de 30 jours dans l’année dans un organisme de formation. Les 30 jours n’ont pas à se suivre et peuvent s’étaler dans l’année.

Ce qu'il faut savoir

Attention, ce statut ne peut pas être cumulé avec les autres cités ci-dessous.

Le portage salarial

Ce titre de formateur en portage salarial est un mode de travail qui permet à une personne d’entreprendre dans la formation, peu importe le secteur, tout en bénéficiant du statut de salarié et en ayant une couverture sociale. En bref, cette solution est simple pour facturer des prestations de services en toute autonomie, sans problème ni maux de tête ! Vous bénéficiez ainsi de la liberté de l’entrepreneur et de la protection du salarié. Cela dit, vous dépendez intégralement de l’organisme pour lequel vous travaillez.

Le formateur salarié

Le formateur assure la présentation de son cours au nom d’un organisme de formation. Cela dit, le formateur salarié est un titre en voie de disparition, et ceci est dû à deux facteurs.

  1. La réduction de la masse salariale, notamment dans le public, par l’embauche de prestataires externes comme les salariés en portage salarial qui travaillent de manière ponctuelle.

Le recours à des missions de formations à durées déterminées, plus étalées dans le temps.

Le prestataire de service

Ce dernier ne peut accéder au statut de formateur. Si vous choisissez ce statut, c’est pour une prestation de service type consulting. Cela peut être une microentreprise ou tout autre statut juridique. Le contenu que propose le prestataire de service dans le domaine de la formation ne peut pas être éligible aux fonds de formation. Je vous explique tout de suite ce que c’est.

Le formateur professionnel

C’est le statut de formateur par excellence. Le formateur professionnel partage les mêmes compétences que les statuts précédemment cités, sauf que celui-ci dispose d’un numéro de déclaration d’activité et son cours est éligible au fonds de formations (CPF, OPCO…)

Le formateur professionnel est considéré comme un organisme de formation (ou centre de formation).

Formateur, un métier d’avenir qui paye !

Un formateur a l’énorme avantage de vivre de son savoir. Pour beaucoup, ce n’est même plus un métier, c’est une nouvelle façon de vivre selon ses propres principes.

Et pourtant, ce n’est pas le seul avantage qu’offre ce statut de formateur, parce qu’en moyenne un formateur gagne environ 2 000 € net par mois (au minimum et à son lancement)

J‘accompagne des formateurs depuis plus de 6 ans pour atteindre 5 000 € et même 10 000 €  par mois.

Les possibilités financières ne sont limitées que par l’ambition du formateur, par les objectifs qu’il souhaite atteindre.

Ce qu'il faut savoir
Vous pouvez devenir formateur tout en restant salarié. Rien ne vous y empêche (sauf si vous êtes fonctionnaire). C’est un bon moyen d’avoir un revenu secondaire, surtout lorsque la formation est faite en ligne. J’en parle justement dans ma dernière conférence en ligne gratuite.

Où trouver plus d’informations pour devenir formateur / formatrice ?

Le monde de la formation est vaste et regorge de savoirs venant de tous les secteurs. Du management au jardinage, de la cuisine au commerce. Tous les domaines, toutes les passions, lorsqu’elles sont bien amenées, peuvent devenir des formations vraiment efficaces avec une base de clients fidèles et rentables.

Il n’y a pas de secteur magique dans la formation, les opportunités sont partout, c’est ce qui vous permettra d’être un bon formateur : De Vous Différencier En Faisant Ce Que Vous Aimez !

Pour trouver plus d’informations sur les métiers de formateur, les compétences à avoir… Vous pouvez consulter la section de mon blog consacrée au début de la formation.

Conclusion

J’ai abordé les bases de ce qu’est un formateur et comment chacun en France peut le devenir s’il en a réellement envie. Mais il y a encore tant à découvrir ! 

Si vous voulez en savoir plus sur la façon de devenir formateur ou si vous avez besoin d’aide pour tout autre aspect de votre stratégie de croissance, consultez mon webinaire gratuit pour vivre de votre savoir grâce à votre propre formation. La prochaine session commence bientôt — ne la manquez pas et offrez-vous la liberté de ne pas avoir à travailler pour quelqu’un d’autre !

Maintenant que vous avez à disposition toutes ces informations sur le métier et les compétences d’un bon formateur, j’aimerais avoir votre avis ! Pour vous, qu’est-ce qu’un formateur et surtout qu’est-ce qu’un bon formateur aujourd’hui ?

Par ailleurs, je prévois d’ajouter d’autres ressources utiles à notre blog pour plus de conseils, alors faites-moi savoir si vous avez des idées de sujets ou des suggestions à me partager pour en faire une sélection (formation e-learning, statut juridique…).

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pressé·e ?

Recevez votre version PDF